Mobilisons nos ressources, ensemble !

Mieux communiquer sur votre entreprise (grâce aux réseaux sociaux)

Mieux communiquer sur votre entreprise (grâce aux réseaux sociaux)

Vous souhaitez développer la communication de votre TPE/PME? Savoir utiliser les réseaux sociaux pour valoriser votre savoir faire et vos produits? A la demande de TPE locales, nous mettons en place une formation sur 2 j (possibilité 4 j). Animée par une spécialiste de la communication digitale locale, elle permet de faire le point sur ses connaissances et de pratiquer en réel. La formation se déroule sur octobre et novembre 2017. C’est la seule que nous mettrons en route cette année sur cette thématique donc n’hésitez pas il nous reste encore quelques places.  

Lire

La souffrance au travail : une obligation de prise en compte par les employeurs

De plus en plus, la réglementation encourage les entreprises à prévenir la souffrance au travail en mettant en place les mesures nécessaires. Beaucoup n’y pense pas ou n’y accorde que peu d’importance. Or la prise en compte des problématiques psychosociales dans l’entreprise devient de plus en plus un des enjeux majeurs pour les entreprises car leur non prise en compte peut avoir des conséquences financières (perte de rentabilité, majoration des taux AT/MP, condamnation aux prud’hommes…), humaines (dégradation du climat social, augmentation des conflits…) et organisationnelles (désorganisations, diminution du flux..). Au delà de tout cela, la non prise en compte de la souffrance au travail des salariés montre une image négative de l’entreprise, contribue à la fragiliser dans un contexte où toute action pour favoriser le bien être au travail est valorisée et valorisable, en interne comme en externe. Un tribunal vient ainsi en juin 2017 de faire reconnaître cela.

Obligation de sécurité : souffrance au travail

« Le refus d’un passage à temps complet, le climat dégradé au sein de l’entreprise, le départ du manager avec lequel la salariée avait travaillé de nombreuses années, l’arrêt maladie de son unique collègue au secrétariat de sons service constituaient autant d’éléments propres à déstabiliser la salariée. L’employeur n’ayant pris aucune mesure pour soulager cette souffrance au travail a manqué à son obligation de sécurité empêchant, par là-même, la poursuite du contrat de travail à ses torts. (Cass. Soc., 8 juin 2017, n° 16-10.458).

Employeurs vous êtes prévenus!!!

 

Lire

Le parlement envisage de rendre obligatoire les démarches de Prévention des RPS

Le parlement envisage de rendre obligatoire les démarches de Prévention des RPS

Une mission parlementaire, regroupent des députés LR et de la majorité, a publié un rapport devant permettre de renforcer le dispositif public de lutte contre le burn-out et devant l’intégrer aux maladies professionnelles (MP). Dans ce rapport, les députés proposent 27 mesures qui, outre la reconnaissance de ce syndrome, devraient faciliter la lutte contre lui.

L’institut Santé publique France (ex-INvS) estime à 30.000 le nombre d’employés touchés par le burn-out sur une période allant de 2007 à 2012. Par ailleurs, une étude de du cabinet spécialisé en risques psychosociaux Technologia, estime que 3 millions de Français seraient exposés à un risque élevé d’épuisement professionnel. Or, le burn-out n’est pas reconnu comme une MP. Seuls les Comités régionaux de reconnaissance des maladies professionnelles (CRRMP) étant habilités à statuer au cas par cas. Dans ce cadre, un seuil de 25 % de taux d’incapacité permanente est requis. La mission parlementaire réclame une « expérimentation de l’abaissement » à 10 % de ce taux. Le but étant d’anticiper une augmentation des dossiers et d’améliorer les moyens des comités. En effet, selon les députés, toute la difficulté réside dans la définition du burn-out, à ne pas confondre avec d’autres pathologies telles que le surmenage, le stress ou encore la dépression. La mission parlementaire propose également de créer un « centre national de référence consacré à la santé psychique au travail», lequel serait placé sous l’égide de Santé publique France. De quoi permettre d’évaluer plus précisément qu’aujourd’hui l’impact économique et social des pathologies psychiques liées au travail, s’élevant à 2 à 3 milliards d’euros par an selon un député.

Autre proposition : la protection des médecins du travail afin qu’un employeur ne puisse les attaquer lorsqu’ils révèlent un lien entre pathologie et conditions de travail. Dans ce cadre, les députés proposent de rendre obligatoire dans les entreprises une démarche de prévention des risques psycho-sociaux (RPS) afin d’en faire un « élément clef de leur stratégie ».

Lire

Les RPS : une richesse pour l’entreprise

Les RPS : une richesse pour l’entreprise

Que sont les risques psychosociaux ? Quelles en sont les causes? La prévention des risques psychosociaux peut-elle m’aider à améliorer mon entreprise ? Quels sont les autres effets bénéfiques sur mon entreprise ? en quoi cela me concerne ?

Lire

Tests de recrutement

Tests de recrutement

Lors d'entretiens d'embauche, vous pouvez être amené à faire passer un ou plusieurs tests. Il en existe de multiples sortes : des tests de personnalité, des tests de raisonnement, … Les tests reposent ils sur une approche scientifique ? Les tests sont des outils objectifs pour fiabiliser le recrutement. Ils font appel à une analyse rationnelle, et reposent bien sur une démarche scientifique

Lire